L’Oeil du Coeur

« L’Oeil du Coeur », la perception juste, au delà du mental, siège de L’Amour Inconditionnel.

Toutes les croyances et les religions, relatent cet état d’esprit qui mène à l’apaisement spirituel et à voir les choses telles qu’elles sont réellement, dénuées de jugement.

Curieusement, lorsqu’on veut faire référence à nous-même, nous pointons notre poitrine et notre coeur. C’est quelque chose d’automatique, de presque instinctif. Comme une voix mystérieuse et atavique qui nous indique que c’est là que se trouve le centre de notre être authentique, de notre conscience.

Qu’on le veuille ou non, qu’on y croit ou non, il en est ainsi ; notre coeur lui aussi ressent, pense et prend des décisions. Il regroupe environ 40 000 neurones ainsi que tout un réseau de neurotransmetteurs ayant des fonctions très concrètes qui en font une extension parfaite de notre cerveau.

La neuroscience a découvert que le coeur est intimement lié au cerveau, si bien qu’il lui envoie constamment des informations ou encore qu’il active voire inhibe diverses zones cérébrales selon les besoins qui se présentent. Par exemple, les émotions comme l’amour et sa manifestation au travers de l’affection, la tendresse ou le besoin et l’attention naissent de ce complexe exceptionnel de cellules, de nerfs, d’énergie et d’électricité qui conforment ce que nous sommes : une ingénierie parfaite prête à se lier avec son entourage et ses semblables.

Le coeur est un organe émotionnellement intelligent. En effet, lorsque l’on cultive des émotions positives caractérisées par le calme, l’équilibre ainsi qu’une satisfaction pleine et authentique, la fréquence cardiaque est harmonieuse ; elle est rythmée et parfaite.

Cependant, des facteurs tels que le stress, l’anxiété ou la peur rompent complètement cet équilibre. Ses ondes se distinguent soudain en pics disharmonieux, voire même dangereux. Le coeur sait bien que les émotions nous aident à nous connecter aux autres. D’où le fait, par exemple, que ce soit cet organe qui se charge de produire certaines hormones telles que la cardionatrine, qui se charge entre autres de stimuler la libération d’ocytocine, l’hormone de l’attention, de la tendresse ou de l’amour.

Annie Marquier, célèbre mathématicienne et chercheuse dans le domaine de la conscience, nous recommande la chose suivante : puisque le coeur présente près de 40 000 neurones et qu’il tire profit des états de l’âme positifs et calmes, il serait tout à fait recommandable de pratiquer au quotidien la contemplation, le silence et la relaxation comme manières harmonieuses de nous connecter avec notre entourage et notre environnement.

Une « intelligence supérieure » émane du coeur, puisque ce sont les émotions positives qui, finalement, sont celles qui renforcent notre santé. De fait, c’est le coeur qui les régule aussi au travers d’une série d’hormones. Plus qu’un organe rationnel, c’est un organe purement sensitif capable de prendre des décisions par lui-même en se basant sur certaines stimulations :

Sur la totalité des cellules dont dispose le coeur, 67% sont des cellules nerveuses. Il est le seul organe capable d’envoyer des informations de manière autonome au cerveau en se basant sur les stimulations organiques qu’il reçoit.

Le coeur se charge de l’homéostasie, fonction consistant à garantir notre équilibre émotionnel. Il y parvient car il inhibe le stress en priorisant la production d’hormones telles que l’ocytocine. Ainsi, le coeur agit comme une glande endocrine supplémentaire : de fait, on suppose même qu’il pourrait travailler “en équipe” avec l’amygdale.

Le coeur possède une communication électromagnétique très puissante, 5000 fois supérieure à celle du cerveau lui-même. Or, son champ électromagnétique varie en fonction des émotions. Grâce à différentes études menées à bien par le Centre d’Etude HeartMath, il a été démontré que la qualité de nos émotions altère ou régule le champ électromagnétique que génère notre coeur.

Les émotions positives génèrent une véritable cohérence psycho-physiologique, à contrario, une personne en mauvaise santé ne développe qu’un champ électromagnétique d’à peine 30 centimètres, au lieu de 3 mètres. On parle alors d’une diminution de l’Aura.

Des chercheurs médicaux des universités de Harvard et Yale ont conclu que la préservation de l’aura était d’un secours inestimable dans la prévention de la maladie avant que celle-ci ne se manifeste dans la forme physique.

En laissant parler « L’Oeil du Coeur », Le thérapeute initié au Reiki transmet la vibration juste et pure de l’Amour Inconditionnel, inhérente à l’Energie de Guérison Universelle.

%d blogueurs aiment cette page :